Actualités sportives

CDL : le FC Metz sorti par Amiens (1-2)

01 novembre 2018 à 01h15 Par Axel Watrin
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Équilibré mais pauvre en occasions, le duel du 3e tour de Coupe de la Ligue qui opposait Messins et Amiénois à Saint-Symphorien a souri aux visiteurs. Les joueurs de Frédéric Antonetti devront revoir leur copie avant la réception d’Auxerre lundi en championnat.

L’opposition était attendue comme un étalonnage pour les Messins. À ce sujet,  Frédéric Antonetti avait émis son souhait de voir « ce qu’on a dans le ventre » face aux pensionnaires de Ligue 1. Finalement, pour ce 3e tour de Coupe de la Ligue, la marche était trop haute pour le club frappé à la Croix de Lorraine. Certes de peu, mais le manque de créativité des Messins face à une solide équipe amiénoise n’a pas rassuré.

.

Pas de retard à l’allumage pour les joueurs de Christophe Pélissier qui ont marqué sur leur première occasion de la rencontre, un coup-franc latéral dévié dans ses propres buts par Ibrahima Niane (0-1, 5’). L’attaquant a bien tenté de se rattraper par des frappes aux abords de la surface picarde, mais le Sénégalais a souvent pêché dans la finition. Son compère d’attaque Emmanuel Rivière n’a pas connu plus de réussite dans le premier acte, perdant un nombre inquiétant de ballons dans un registre de 9 et demi, la plupart du temps dos au but.

.

L’ancien joueur de Monaco allait profiter de l’entrée en jeu de Farid Boulaya pour remettre les pendules à l’heure à l’approche du final, bien servi dans la surface par l’Algérien (1-1, 70’). Le deuxième but de la saison du Martiniquais a sauvé une prestation terne techniquement. Mais ce nouveau score de parité n’a pas tenu bien longtemps. Dans la foulée de l’égalisation, Juan Otero redonnait l’avantage aux siens par une frappe croisée qui battait Paul Delecroix (1-2, 71’). La douche froide pour les Grenats, beaucoup trop attentistes sur ce coup.

.

Frédéric Antonetti a beau avoir tenté de dynamiter son secteur offensif trop hasardeux avec les entrées de Gakpa et Diallo, son équipe butait sur des Amiénois bien regroupés dans sa surface dans les ultimes minutes de la partie. Malgré une kyrielle d’occasions ratées côté messin en toute fin de rencontre (Rivière puis Sunzu), Metz quitte la Coupe de la Ligue par la petite porte et pourra s’en mordre les doigts, au regard d’un adversaire très réaliste.

.

Les pions du Corse alignés ce soir n’ont pas profité du turn-over décidé par le technicien du FC Metz pour marquer des points. Sans briller, Ivan Balliu et Habib Maïga ont montré cependant quelques belles intentions dans leur jeu. En revanche, la soirée d’Halloween a tourné au cauchemar pour Adama Traoré et Ibrahima Niane, et n’ont pas apporté le danger sur les cages de Mathieu Dreyer. Même Victorien Angban, révélation au milieu de terrain depuis l’ouverture du championnat, ne s’est pas illustré face à Amiens. Et le déchet technique d’Emmanuel Rivière n’a pas rassuré son coach. À quelques jours de la réception de l’AJ Auxerre à Saint-Symphorien, les Grenats devront davantage s’appliquer pour bousculer les Bourguignons. Frédéric Antonetti comptera sur ses habituels titulaires Renaud Cohade, Farid Boulaya, Habib Diallo et Thomas Delaine pour y parvenir.

.

Réactions

.

Le latéral droit Laurent Jans regrette amèrement la défaite car « il y avait la place pour passer ». Malgré l’élimation contre Amiens, pensionnaire de l’alite, l'international Luxembourgeois estime que le FC Metz « a le niveau pour jouer en Ligue 1 ».

Écouter le podcast

Aligné en défense centrale aux côtés de Stoppila Sunzu, Mamadou Fofana est « déçu par la défaite » mais se satisfait de voir Frédéric Antonetti instaurer une rotation d’effectif pour la dynamique de groupe.

Écouter le podcast