Actualités sportives

Frédéric Antonetti (FC Metz) : « Lorient ? Une des meilleures équipes techniquement »

25 octobre 2018 à 17h27 Par Axel Watrin
Frédéric Antonetti, entraîneur du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Metz, revigoré par ses deux succès consécutifs, se frotte vendredi à l’ogre lorientais (4e), toujours dans la lutte à la promotion. Face à des Merlus efficaces quoiqu’en perte de vitesse, les Grenats devront sortir les crocs pour conserver son fauteuil de leader.
.
Le choc annoncé de la 12ème journée de Ligue 2. Match de gala entre deux grosses écuries du championnat, entre Lorientais et Messins, qui auront l’occasion d’asseoir un peu plus leur domination sur le championnat ce vendredi au Moustoir. Ou au contraire de totalement relancer la course au podium, dans laquelle Lorient a perdu de précieuses unités ces dernière semaines.
.
Vaincu à deux reprises sur les trois dernières journées, le FCL a dit adieu à son invincibilité, et, par la même occasion, laissé filer ses concurrents directs. Deux écarts qui ont repoussé le club de Michaël Landreau au pied du podium, à six longueurs désormais du leader mosellan. De la formation de son homologue, Frédéric Antonetti, l’entraîneur du FC Metz, retient « une des meilleures équipes techniquement. Elle a la capacité de contrarier beaucoup d’équipes dont la nôtre ». Parmi les « joueurs de talent » qu’a probablement repéré le tacticien corse dans l’effectif breton, Pierre-Yves Hamel, meilleur artilleur des Tangos cette saison (7 buts), dignement secondé par son milieu de terrain prolifique Alexis Claude-Maurice (5 buts). Deux artisans de la bonne entrée en matière des Merlus dans l’exercice 2018-19, aux côtés des expérimentés Fabien Lemoine, Felipe Saad, Gaëtan Courtet ou Jimmy Cabot.
.
Si coach Antonetti a avoué ne pas connaître « l’histoire du match », l’opposition de ce vendredi tranchera très certainement de ce qu’a connu le FC Metz ces dernières semaines. Par accoutumance, nombre de ses adversaires avaient adopté un style de jeu défensif, encore employé par les Chamois Niortais vendredi dernier à Saint-Symphorien. Au Moustoir ce week-end, les Mosellans devront faire face à des joueurs beaucoup plus conquérants, efficaces dans la surface adverse (18 buts marqués, 4e meilleure attaque). « Si c’est un match ouvert, tant mieux explique le coach messin. Si c’est un match fermé, on cherchera à ne pas se faire surprendre ». En filigrane dans les propos de F.A., le spectre des deux revers concédés au Paris FC et au Havre, malgré une nette domination messine. Si ce scénario se présente à nouveau au Moustoir, le technicien compte bien cette fois « faire un résultat ».
.

« On peut avoir des problèmes de choix »

.
Pour ce faire, le Corse pourra se fier à son groupe, performant lors de ses deux dernières sorties malgré une trêve internationale bien perturbatrice qui a eu raison de la présence de Victorien Angban face à Niort, trop court physiquement après son retour de sélection. Habib Maïga, avait alors pris le relais, et a convaincu pour sa première titularisation officielle avec le FC Metz. Dense par le nombre, l’entrejeu grenat est ainsi au cœur des interrogations du coach chaque semaine. « On peut avoir des problèmes de choix. Éliminer de bons joueurs peut être très délicat » a reconnu l’entraîneur face à la presse. Une épaisseur d’effectif en guise de parade aux nombreux pépins physiques qui incite l’entraîneur à « faire des choix. C’est mon boulot, je suis payé pour ça ! ».
.
.
Un turn-over où « chacun a pu montrer ses qualités » dans des registres différents. Certains se projettent vers l’avant comme Marvin Gakpa, l’ancien buteur de QRM que le coach a « repositionné à l’intérieur » ou Renaud Cohade qui « amène les deux buts » contre Niort. Quant à Victorien Angban, Frédéric Antonetti souligne son côté « organisateur à partir d’une base arrière » alors que Mamadou Fofana et Habib Maïga se présentent comme des milieux défensifs « à l’ancienne ». Ces rôles complémentaires qui ont permis d’alimenter avec brio les finisseurs attitrés du FC Metz (Diallo-Niane-Nguette) seront de nouveau sollicités dans le Morbihan vendredi face aux Merlus. Dans ce choc d’anciens pensionnaires de Ligue 1, les Messins devront faire attention à la queue de poisson …