Actualités régionales

La Russie : dernier espoir pour le Lorrain Damien Gérace

22 octobre 2018 à 06h00 Par Alicia Méchin
Damien Gerace, atteint d’une sclérose en plaque, doit s’envoler début novembre pour la Russie, pour y subir une autogreffe de cellules souches. C’est le dernier espoir pour ce Lorrain ; à condition de réunir la somme nécessaire pour ce traitement.

Damien a découvert en 2001 qu’il était atteint de sclérose en plaque. Si au départ, la maladie s’est montrée plutôt discrète, elle a commencé à se manifester en 2015, avant de s’accentuer en mars dernier. Le 22 juin dernier, la famille a appris qu’en France, il n’y avait plus de traitement possible pour le soigner. Après de nombreuses recherches, une option s’est présentée : la Russie.

Ils sont très peu de Français à avoir tenté le traitement. Damien sera le 8ème patient. Pour préparer cette nouvelle étape, le Mosellan et sa femme se sont entretenus avec plusieurs patients qui ont expliqué leurs parcours. Des témoignages parfois très encourageants, puisque certains patients remarcheraient après cette greffe. En Russie, ce traitement existe depuis 15 ans, et affiche des statistiques prometteuses, à savoir 90% de réussite et 0.5% de décès. Convaincu, le couple n’a pas hésité longtemps avant de se lancer dans cette aventure de la dernière chance. Le 12 novembre prochain, Damien devrait donc débuter ce traitement de 40 jours, dont 20 jours passés à l’isolement :

Écouter le podcast

Si une date est d’ores et déjà notée, le couple n’est néanmoins pas sûr de pouvoir réunir toute la somme avant le jour J. Il leur fallait 50 000 dollars. Aujourd’hui, il leur manque 4 000 euros. De nombreuses actions ont déjà été organisées avec l’aide du maire de la commune d’Ars sur Moselle et ses habitants, permettant déjà de réunir une très grosse partie de la somme.

Pour recevoir des dons, des cagnottes en ligne ont été mises en place cet été, sur Leetchi et Morning, et sont encore ouvertes. Une association « Le combat de Damien » a également été créée, et les internautes sont invités à suivre les avancées du couple sur facebook.

Dernière ligne droite donc pour le couple et leurs quatre enfants, qui fondent tous leurs espoirs dans cet ultime traitement. Une dernière action pourrait même être organisée dans les jours qui viennent en Moselle, pour tenter de récolter la somme manquante.