Actualités régionales

Mobilisation des salariés de l'AFPA le 12 novembre à Metz

09 novembre 2018 à 07h08 Par Alicia Méchin
Crédit photo : Google Maps

L'agence nationale pour la formation professionnelle des adultes, l’Afpa, a annoncé un plan de réorganisation national, qui prévoit la suppression de plus de 1000 postes en France. Dans le Grand Est, 197 emplois et 5 centres sont menacés.

En Moselle, les centres de Thionville-Yutz et de Faulquemont sont menacés de fermeture d’ici à 2020, d’après le plan de réorganisation voulu par la direction nationale. En Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges, ce sont des emplois qui devraient être supprimés, notamment 5 postes à Laxou, 10 postes à Remiremont et 4 postes à Epinal-Golbey. Raison invoquée : des difficultés financières. Ce plan a été annoncé le 19 octobre dernier ; un coup de massue pour les salariés lorrains.

La fermeture des centres restent, pour les syndicats, le gros point d’interrogation. Ils jugent la politique de l’Afpa « incompréhensible ». En effet, les centres concernés par les fermetures sont reconnus comme rentables, et affichent des résultats positifs. De plus, ils gèrent des formations de niveau 5, soit des formations aux métiers accessibles le plus rapidement (maçonnerie, carrelage, soudure…), et surtout, qui recrutent. Explications de Richard Cappone, formateur à l’AFPA de Metz, et délégué syndical CFDT :

Écouter le podcast

Les syndicats regrettent surtout le manque de dialogue avec la direction. A ce jour, aucune négociation n'a été entamée. Ils lancent alors un appel aux élus locaux et au préfet de la région Grand Est. 

Écouter le podcast

Tous les salariés de l'agence nationale pour la formation professionnelle des adultes sont invités à se mobiliser devant la direction régionale à Metz ce lundi 12 novembre, pour protester contre le plan de réorganisation national. Le rassemblement est prévu à 10h