Actualités régionales

PHOTOS. Un été au zoo d'Amnéville, entre chaleur et naissances !

24 juillet 2018 à 07h00

Il fait chaud et cela n'a échappé à personne. Mais qu'en est-il pour les animaux ? Outre cette chaleur, le zoo d'Amnéville a accueilli 33 bébés depuis le début de l'été.

Malgré ce qu'on pourrait penser, la chaleur n'atteint pas sérieusement les animaux et surtout l'ours polaire ! En effet, le prédateur de la banquise est « un animal qui arrive à conserver la fraîcheur » . Vous ne serez donc pas surpris de le voir faire sa sieste au soleil. Mais il n'est pas le seul ! Les tigres de Sibérie aussi, par exemple, n'hésitent pas à profiter du soleil. Néanmoins, certains animaux nécessitent une attention particulière en cas de forte chaleur. Johanna, soigneuse au zoo d'Amnéville nous en dit plus :

[audio wav="http://www.directfm.fr/wp-content/uploads/2018/07/Johanna-.wav"/>

.

Pour les soigneurs, la chaleur est aussi l'occasion de mettre en place de nouveaux enrichissements ou jeux pour les animaux : des pommes, des carottes, du gruyère, un peu de pain d'épice, le tout de l'eau pour être congelés (galerie photo). Ils sont alors ensuite distribués aux ours, pandas roux, ou encore aux singes.

.

De nombreuses naissances cet été !

Ils sont 33 et émerveillent les visiteurs du parc. Des reptiles aux rapaces, l'été fut riche en bébés au zoo d'Amnéville ! Une heureuse nouvelle pour les soigneurs puisque sept de ces naissances font partie d'un programme international d'élevage pour espèces en danger : deux rats géants des Philippines, deux ibis chauves, un caracara des montagnes, un dik-dik et un lémurien maki vari. Petite particularité : élevé par sa mère, le petit maki vari n'est pas élevé artificiellement et c'est exceptionnel pour un parc zoologique. « Chez les varis, il est très rare que les femelles élèvent les petits, nous explique Elodie, soigneuse des makis varisdonc comme c'est une espèce très menacée, on va souvent prendre le petit à la mère, l'élever nous-même au biberon plusieurs fois par jour et le remettre à sa mère » .

Trois moutons d'Ouessant, cinq chiens de prairie, deux aigrettes garzettes, cinq milans noirs, un aigle de steppes, une buse de Harris, un mouflon à manchettes, cinq pythons réticulés et trois kangourous wallabies sont aussi nés ces deux derniers mois. Marion Cabrol, chargée de la communication du zoo, nous confie que « les naissances s'échelonnent vraiment avril-mai-juin. Juillet, c'est un mois où on commence à avoir moins de petits et c'est vraiment exceptionnel d'avoir des animaux un peu tardivement dans la saison » . Ces naissances exceptionnelles sont une réelle fierté pour tous les soigneurs, selon Marion Cabrol :

[audio wav="http://www.directfm.fr/wp-content/uploads/2018/07/fierté-bébé-zoo.wav"/>   . Tova Bach